Articles publics

COMPRENDRE LA STARTUP VIERZONNAISE LEDGER EN 4 POINTS

Aucun commentaire
0

CE NOM VOUS DIT QUELQUE CHOSE ? VOUS SAVEZ, LA STARTUP DU CHER QUI A LEVÉ PLUS DE 61 MILLIONS D’EUROS DE FONDS EN JANVIER DERNIER ! MAIS QUI SONT-ILS, QUE FONT-ILS ? VOICI UNE SYNTHÈSE EN 4 POINTS QUI VOUS PERMETTRA DE COMPRENDRE LES RAISONS DE LEUR SUCCÈS…

VOUS AVEZ DIT LEDGER ?

LEDGER a été créée en 2014. La startup est née de la fusion de trois sociétés : Chronocoin-RadioceRos, BTChip et la Maison du Bitcoin. L’entreprise est spécialisée dans le développement et la commercialisation de porte monnaies électroniques pour les cryptomonnaies*. A ce jour, près de 100 employés travaillent sur les trois sites géographiques de l’entreprise : au Parc Technologique de Sologne à Vierzon, à Paris et à San Francisco. Son produit phare, le Nano S, s’est vendu à 30 000 exemplaires en 2016 contre 1 million en 2017, expédié dans 165 pays…

QUE FABRIQUENT-ILS EXACTEMENT ?

Prenons l’exemple du Nano S. C’est un coffre-fort miniature pour monnaies numériques (Bitcoin* par exemple). C’est un boitier physique ressemblant à une clef USB équipé d’une carte à puce ou « smartcard », similaire à celle de nos passeports et cartes bancaires, possédant son propre système d’exploitation. Dotée d’un connecteur micro USB, elle est compatible avec n’importe quel ordinateur. Un écran et deux petits boutons latéraux permettent de valider les transactions financières très simplement. Aujourd’hui, la petite clef supporte 23 cryptomonnaies différentes. Un site e-commerce, ledgerwallet.com, permet de sélectionner son produit, ses accessoires. Il faut ensuite saisir son adresse et payer par PayPal, CB ou Bitcoin… Commandée avant 15h, elle sera expédiée dès le lendemain dans le monde entier.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

Chaque portefeuille de cryptomonnaies possède une ou plusieurs « clefs » privées qui permettent de signer électroniquement les transactions. La Blockchain* est décentralisée, donc résistante aux attaques… mais pour les détenteurs de cryptomonnaies, si les clefs stockées sur smartphone ou PC sont « volées », les fonds aussi. L’informatique grand public n’étant pas conçue pour la sécurité bancaire, les clefs sont aisément subtilisées par divers malwares (logiciel nuisible ou programme malveillant), virus ou vols physiques. Le Nano S permet de les sécuriser, dans un boitier externe et protégé par code PIN : en cas de vol physique de l’appareil, les clefs seront effacées de manière sécurisée après 3 tentatives de déverrouillage infructueuses. La victime pourra alors restaurer ses clés privées sur un appareil neuf, grâce à une sauvegarde papier, générée lors de sa première utilisation.

QUELS PROJETS POUR LA SUITE ?

Les fonds récoltés début d’année seront utilisés pour investir dans la recherche et le développement et pour élargir les activités en déployant les équipes à l’international avec l'ouverture d'un bureau à New York pour commencer. Le site de Vierzon se développe aussi avec l’initialisation d’un projet immobilier au parc de Sologne : un complexe de 3500 m2 pour rassembler les activités de bureaux, une partie de la production, la partie logistique et le stockage (Fin prévisionnelle des travaux mi-2019). En projet aussi actuellement, le développement d’un nouveau produit LEDGER à destination des banques et des institutions financières : Vault

Ledger  Vault

LEDGER - Parc Technologique de Sologne - Allée Georges Charpak - 18100 VIERZON*Cryptomonnaie : ce sont des devises immatérielles qui s’échangent de pair à pair sur un système décentralisé (dans un registre partagé appelé Blockchain). Il en existe de nombreuses : Bitcoin, Ethereum, Ripple, Dash, Cardano, Waves… // Bitcoin : Le Bitcoin est une monnaie numérique qui permet d’échanger des transactions n’importe où dans le monde sans intermédiaire. C’est aussi un système de paiement sécurisé et pseudo-anonyme. // Blockchain : c’est une base de données distribuée, permettant de stocker notamment des transactions en cryptomonnaies de manière immuable.

Site web Ledger
Ledger Wallet 

Jennifer ROUMET