HUB TECH CVL
Articles publics

BANQUE ALIMENTAIRE DU CHER : COLLECTER, DISTRIBUER, ACCOMPAGNER, NOURRIR

TOUS LES JOURS, DES FAMILLES, DES JEUNES TRAVAILLEURS, DES ÉTUDIANTS ÉPROUVENT DES DIFFICULTÉS POUR SE NOURRIR. TOUS LES JOURS, DANS LES GRANDES SURFACES, DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES ET CHEZ LES AGRICULTEURS, DES DENRÉES ALIMENTAIRES DE QUALITÉ SONT PERDUES. TOUS LES JOURS, LA BANQUE ALIMENTAIRE DU CHER LES RÉCOLTE GRATUITEMENT ET LES PARTAGE ENTRE LES 75 ASSOCIATIONS ET LES CENTRES COMMUNAUX D’ACTION SOCIALE PARTENAIRES QUI SONT EN CONTACT AVEC LES PLUS DÉMUNIS…

La Banque Alimentaire du Cher est une association reconnue d’intérêt général qui a pour mission de collecter, gérer et partager des denrées alimentaires. Elle lutte contre le gaspillage, pour donner à ceux qui ont besoin de manger, par la distribution de denrées, mais aussi par la mise en place d’actions au plus près de ceux qui sont en difficulté.

LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE : LE SEUL MOT D'ORDRE DEPUIS 30 ANS

Les Banques Alimentaires représentent aujourd'hui le plus important réseau de lutte contre la faim et la précarité, avec pour mot d’ordre la lutte contre le gaspillage alimentaire. Aucune denrée n’est achetée et près de 75 % des approvisionnements proviennent de produits sauvés. Autres grands principes : le don, le partage, la solidarité et le devoir de neutralité. Ici, la misère n’a ni confession ni couleur politique. « Nous sommes par essence aconfessionnels et apolitiques et venons en aide sans ostracisme à tous ceux qui sont dans le besoin » précise Jacques LAFFITTE. Et de rajouter : « Nous aidons l’Homme à se restaurer, mais nous sommes également un acteur pertinent de l’inclusion sociale des plus démunis. C’est ainsi que nous aidons l’Homme à se reconstruire ».

PLUS DE 4 MILLIONS DE REPAS DISTRIBUÉS DANS LE CHER EN 2018

La Banque Alimentaire du Cher a distribué 4,2 millions de repas l’année dernière auprès de 22 891 bénéficiaires (11 089 foyers). C’est l’équivalent de 2.065 tonnes de denrées pour une valeur estimée à 7 millions d’euros (distribués dans 70 associations qui desservent 196 communes du département). Lors de l’Assemblée Générale du 16 mai dernier, Jacques LAFFITTE son Président, a rendu un hommage appuyé aux 15 salariés et aux 75 bénévoles pour le travail accompli et pour leur fidélité. Les bénévoles (chauffeurs, livreurs, préparateurs de commande, gestionnaires de stock, préparateurs de fruits et légumes…) ont effectué près de 32 000 heures de travail, soit une économie financière de 534 000 euros… Les membres du Conseil d’administration et le Président, n’ont pas manqué de remercier les donateurs (partenaires de la grande distribution) pour leur écoute et leur dynamisme aux regards des enjeux.

COLLECTER, TRIER, CONSERVER ET DISTRIBUER

La collecte des denrées alimentaires se fait suivant quatre canaux : la réception de dons de l’Union européenne, de l’Etat et des industries agroalimentaires ; la collecte nationale annuelle organisée le dernier weekend de novembre ; les collectes locales réalisées par les associations partenaires et la « ramasse » quotidienne des surplus des supermarchés et hypermarchés locaux. Les denrées sont ensuite triées, souvent lavées, dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. Elles sont alors stockées dans l’entrepôt à l’air libre pour les produits non-sensibles, dans les chambres froides positives pour les produits frais et dans les chambres froides négatives pour les produits surgelés. Les stocks sont régulièrement contrôlés pour vérifier les dates limites de consommation et l’état des produits alimentaires. Enfin, les associations partenaires viennent rue de la Gare des Marchandises à Bourges prendre livraison des denrées qui leur sont allouées sachant que la Banque Alimentaire assure aussi le transport et la livraison en camion réfrigéré des produits frais et surgelés sur tout le département.

UN ATELIER DE TRANSFORMATION POUR ALLER PLUS LOIN

Après le tri, des tonnes de fruits, légumes et viandes ne peuvent pas être distribués en l’état. Ils sont désormais valorisés au maximum et transformés en confiture, plats cuisinés, purées et soupes, dans un atelier dédié. Sous contrôle d’un organisme spécialisé, les produits sont « cuisinés maison » et transformés sur place. Des barquettes de 150 à 250 grammes sont notamment conditionnées sous vide, avec un délai avant péremption de 5 à 6 jours. Le procédé de fabrication est artisanal, sans colorant ni conservateur. Cet atelier est aussi un support utile aux activités d’accompagnement pour apprendre à cuisiner aux bénéficiaires participants et à développer leur autonomie, en adéquation avec leurs conditions de vie.

PROMOUVOIR UNE ALIMENTATION SAINE ET ÉQUILIBRÉE AVEC LA CUISINETTE MOBILE

Animée par une Conseillère en Économie Sociale et Familiale, cette activité supplémentaire de l’atelier de transformation complète l’ensemble pour prêcher la bonne parole et recréer du lien avec les bénéficiaires de l'association tout en apprenant à bien manger. La cuisinette mobile sillonne le département pour apprendre aux bénéficiaires à cuisiner des produits qu’ils ne connaissent pas forcément (pour les personnes d’origine étrangère notamment), à utiliser les restes ou à accommoder les denrées d’une autre manière. La cuisinette mobile permet donc de combiner la préparation de repas simples et les échanges de savoir-faire et de pratiques tout en cuisinant ! Ses objectifs ? Redonner le goût de cuisiner, acquérir des notions de nutrition, proposer un lieu d’échanges, renforcer les relations accueillants/accueillis et aider à la formation d’accueillants.

« Acceptons d’évoluer pour préserver et faire vivre les valeurs de don, de partage et de lutte contre l’exclusion. Ce sont elles qui fondent notre engagement au service des plus démunis, ce sont elles qui donnent du sens à notre action quotidienne » Jacques LAFFITTE.

https://ba18.banquealimentaire.orghttps://www.facebook.com/BanqueAlimentaire18/https://twitter.com/BA_CherJennifer ROUMET pour HUB TECH CvL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *