HUB TECH CVL
Articles publics

ISA Groupe : « Comment la contrainte nous amène à réfléchir autrement »

ISA Groupe est un groupement économique et solidaire basé à Aubigny-sur-Nère dans le Cher (18). Depuis 33 ans, l’entité rayonne sur le bassin de vie du Cher-Nord et crée de nombreux emplois. Les offres de prestations ont évolué et infusent, maintenant hors département, leurs atouts et leurs réussites. La crise sanitaire liée au Coronavirus ne les a pas épargnés, mais le virage de la diversité amorcé il y a plusieurs années démontre son efficience.

Longtemps consacrée exclusivement à l’intérim et aux services à la personne, ISA Groupe se diversifie en développant des activités de maraîchage et d’entretien d’espaces verts depuis quelques années. En 2015, leur nouvelle stratégie et les nouveaux projets qui en découlent, leur ont permis d’aller au-delà des frontières du bassin de vie et de résister à la crise économique actuelle. Mieux, l’actualité ouvre le champ des possibles pour rebondir et transformer les contraintes en opportunités.

« Nous partons d’une idée, nous la conceptualisons et nous la développons. »

« Nos activités étaient concentrées sur le Cher-Nord et donc limitées à un territoire restreint », explique Renaud CHENON, Directeur d’ISA Groupe. « Toujours dans la seule perspective de créer de l’emploi pour les personnes les plus fragilisées, nous avons évolué dans notre organisation et diversifié nos offres.

Aujourd’hui, toutes nos prestations sont fédérées sous l’entité ISA Groupe et pour trois raisons : simplifier la compréhension de notre organisation à l’extérieur de la structure, éviter le clivage et les préjugés entre intérimaires et salariés en insertion et supprimer les différentes entités juridiques, parfois en concurrence entre-elles.

Parallèlement, depuis 2015, nous sommes dans une dynamique proactive avec une forte volonté d’accompagner le développement du territoire. Nous allons à la rencontre des acteurs économiques pour les connaître, répondre à leurs demandes et anticiper leurs besoins. Nous considérons aussi, que quel que soit l’interlocuteur, toute personne est porteuse de richesses. Il est de notre responsabilité de mettre en lumière les compétences en sortant des champs classiques. Aujourd’hui, nous allons chercher l’activité avec plus de réseaux, plus de rencontres, plus de communication.

2015, c’est aussi l’année de création de  Lavéo, qui propose des prestations de lavage de véhicule sans eau. Depuis 18 mois, nous accompagnons les entreprises pour des missions de sous-traitance industrielle et nous nous sommes engagés dans la sauvegarde du patrimoine légumier pour valoriser notre territoire et participer à l’attractivité touristique de notre région. Désormais, nous transformons des légumes anciens en bière, macarons, pâtes, veloutés… Enfin, depuis un an, nous développons une activité de transformation de palettes…

Pour les palettes, à l’époque, nous avions une diminution de l’activité et toujours cette appétence pour l’économie circulaire. Nous avons alors sollicité des entreprises pour récupérer des palettes en bois non traitées. Nous avons fait des essais de meubles et d’objets de décoration, sélectionné les plus pertinents et identifier les bons modèles. Le premier à nous faire confiance a été le club de basket berruyer des Bourges TANGO. Depuis nous créons des meubles et des objets pour de nombreuses entreprises. Nous partons d’une idée, nous la conceptualisons et nous la développons. ».

« Nous mettons en valeur des opportunités dans l’immédiateté, mais aussi dans le futur »

« Avec l’arrivée du COVID-19, nous avons créé deux activités supplémentaires. Nous avons lancé le Locavor d’Aubigny-sur-Nère, une action en phase avec notre stratégie d’accompagner les acteurs au service de notre territoire. Pour la première vente, nous avons eu 480 inscriptions, 63 commandes et 26 producteurs partenaires. Nous avons aussi lancé la fabrication de masques. À ce jour, plus de 4 000 ont été fabriqués pour les élèves des écoles maternelles, primaires et collège ainsi que pour les habitants de la commune. Nous avons impulsé une chaîne de production en nous inscrivant dans une perspective de continuité : masques, visières, blouses… Nous aurons des besoins dans un futur proche. Nos équipements de travail vont forcément évoluer. Nous serons prêts et nous pourrons fournir par exemple les collectivités, les hôpitaux et les écoles.

En interne, nous avons fait le choix rapide du télétravail sauf pour notre activité de maraîchage évidemment. Nous découvrons d’autres façons de travailler ensemble. C’est frustrant qu’il n’y ait pas d’échange physique, mais en termes d’organisation, nous avions des habitudes chronophages, donc c’est très positif. Aujourd’hui, nous nous réunissons en visioconférence et avons des groupes Messenger par pôle. C’est très riche d’enseignement. Cela renforce l’idée que le management et l’organisation de demain sera un équilibre entre le présentiel, le télétravail et les tiers lieux. Déjà dans l’air du temps, le changement de management va s’imposer, boosté par la crise. Le management à l’ancienne, quant à lui, va souffrir… Nous avons donc changé notre stratégie d’organisation et nous allons poursuivre notre transformation et nous adapter. Je pense au télétravail, à la limitation de nos déplacements notamment. Il faut sortir de la systématique pour se réinventer, penser « impact en temps » et « impact écologique ».

En résumé, nous mettons en valeur des opportunités dans l’immédiateté, mais aussi dans le futur. ».

« Avec Lavéo, nous souhaitons aller plus loin vers l’entretien de mobilier urbain, de locaux, d’entreprises et de commerces. Nous avons structuré une offre de désinfection des supports qui sera bientôt proposée. La crise nous renforce dans l’idée de poursuivre notre réflexion sur nos habitudes écologiques, économiques et organisationnelles et également sur la coopération et la dynamique de territoire, le partage des richesses, la stratégie et le développement économique de nos territoires. Dans les mois à venir, nous allons amplifier notre proactivité en gardant en tête que l’autre n’est pas une contrainte mais bien une opportunité.

Je pense souvent à François BOCQUET, auteur du « Dictionnaire des mots en voie de disparition » : « Des mots du dictionnaire vont disparaître. Ceux qui en prennent conscience auront de l’avance. ».

Jennifer ROUMET pour HUB TECH CvL

Comment soutenir ISA GROUPE ?

  • En soutenant leur vision de l’économie sociale et solidaire. Cela fonctionne !
  • En leur permettant d’intégrer de nouveaux réseaux pour partager et construire ensemble,
  • En valorisant leurs produits sur d’autres territoires.

ISA GROUPE « Ensemble, créons de l’emploi » 

9 bis avenue du Général de Gaulle – 18700 AUBIGNY-SUR-NÈRE

tél. 02 48 58 28 13 –

accueil@isagroupe.fr

http://www.isagroupe.fr

https://www.facebook.com/ISAGroupeGES/

HUBTECH CvL est une plateforme collaborative territoriale numérique du Cher (18), accessible sur abonnement. Tiers-lieu virtuel, elle démontre plus que jamais son utilité de lien territorial et social.

Commentaires 2

  1. Renaud Chenon

    Merci pour ce bel article qui présente si bien ISA GROUPE. Félicitations Jennifer 🙂

    1
    0
  2. HUB RÉCAP ! SEMAINE DU 11 AU 20 MAI 2020 – HUB TECH CVL

    […] ISA GROUPE : « COMMENT LA CONTRAINTE NOUS AMÈNE À RÉFLÉCHIR AUTREMENT » […]

    1
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *